top of page

J’ai senti qu’on ne reconnaissait pas ma valeur humaine

Dans les minutes qui ont suivi l’expulsion du placenta après la naissance de mon premier enfant, je fixais mon nouveau-né et je me suis rendu compte que l’interne « travaillait sur moi » sous la surveillance du médecin. J’ai relevé la tête et j’ai demandé ce qu’elle faisait. Elle me faisait des points de suture intra-vaginaux. Je me suis demandé pourquoi on me manquait tant d’égards, alors que je venais de passer par l’expérience physique la plus traumatisante de mon existence. Si on m’avait simplement avisé que j’avais déchiré et qu’on devait me faire des points, j’aurais simplement acquiescé et dit merci. En s’insérant ainsi dans mon vagin meurtri et traumatisé, sans préavis, sans question, sans se donner la peine de me consulter, j’ai senti qu’on ne reconnaissait pas ma valeur humaine.

Comments


bottom of page