top of page

Comment se fait-il que ce soit moi qui dois lui dire quoi faire dans une telle situation?

Pendant mes lunes, j’ai remarqué lors de l’insertion de ma diva cup que je pouvais toucher mon stérilet de cuivre. J’ai alors appelé infosanté et on m’a orienté vers une clinique sans rendez-vous de Montréal pour le faire retirer comme il était partiellement sorti de mon utérus. Le lendemain, je me rends à une clinique médicale de Montréal, et je demande d’être reçue par une femme médecin. On m’appelle et la médecin me questionne sur la raison de ma visite. Je lui dis que mon stérilet est partiellement sorti de mon utérus et que je suis là pour le retirer. Elle me demande si je ne préfère pas qu’elle le pousse plutôt dans mon utérus. Je lui dis que non, que je veux le faire enlever. (Une chance que j’avais lu sur le sujet, et que les directives sont claires; un stérilet partiellement ou totalement évincé de l’utérus doit être retiré et un nouveau doit être installé.) Je suis donc en position allongée avec les pieds dans les étriers et la femme médecin me dit qu’elle va tirer dessus pour le faire sortir. Elle y va d’un grand coup sec avec force. Je ressens une grande douleur. Elle le tient par le fil et me le montre ensanglanté. Elle me dit que je peux me rhabiller et partir. Je suis complètement sous le choc. J’ai mal, je suis confuse et suis surprise de la violence et le manque de compétences et de sensibilité de cette femme. Comment se fait-il que ce soit moi qui dois lui dire quoi faire dans une telle situation? Je remets mes vêtements et retiens mes larmes devant elle. Je descends et m’effondre en larmes un fois assisse dans mon auto.

Comments


bottom of page