top of page

La guérison a été très longue et pénible, mauvaise cicatrisation, douleurs pendant longtemps

J’ai accouché de ma première fille le 18 août 2011 à l’hôpital 06.3. On m’avait avisé qu’en accouchant là-bas, je n’aurais pas le choix de le faire en présence d’étudiants, je ne pensais pas qu’ils seraient autant en même temps et que ce serait aussi intrusif. Une étudiante a cherché mon col pendant très longtemps sans le trouver, c’était extrêmement désagréable, mais je ne sentais pas que je pouvais refuser. Dans mon plan de naissance, il était bien spécifié que je ne souhaitais pas avoir d’épisiotomie et je leur ai redit. Lorsque ma fille était tout près de sortir, il y avait des internes et des résidents seulement (6-7 en tout), aucun obstétricien. Lorsque la tête a commencé à sortir, ils m’ont dit qu’ils devaient me faire une épisiotomie, sinon j’aurais des déchirures trop importantes. J’ai senti que je n’avais pas vraiment le choix, l’accouchement était très difficile et long, j’ai donc accepté. Ils m’ont dit qu’ils allaient couper juste un tout petit peu. Finalement, il y a eu aussi une déchirure et les deux ensembles ont été très importantes. Ce sont eux qui ont recousu la plaie (un qui n’avait pas vraiment d’expérience). La guérison a été très longue et pénible, mauvaise cicatrisation, douleurs pendant longtemps. L’obstétricien m’a dit plus tard qu’il n’y avait rien à faire pour les douleurs et les cicatrices, seulement une opération, mais ça ne servait à rien si je voulais un deuxième enfant. Pour ma deuxième fille, j’ai été suivi par un autre médecin et ai accouché dans un autre hôpital, seulement avec la médecin qui m’a fait des compresses au périnée et une infirmière. Un accouchement parfait, doux, sans déchirure. J’ai alors compris que je n’avais pas été respectée lors de mon premier accouchement. Heureusement, le deuxième accouchement a effacé les premières cicatrices.

Comments


bottom of page