top of page

L’infirmière s’est excusée de ce mauvais traitement

Oui, ça me rappelle un examen gynécologique SUBIT à l’Hôpital 06.2, il y a environ 35 ans… Le gynécologue m’a examiné avec une telle force que je me suis sentie « violée », ça faisait mal et il ne s’en souciait aucunement… Mes larmes coulaient – il m’a fait une remarque tellement déplacée qu’une fois qu’il est sorti de la salle d’examen, l’infirmière s’est excusée de ce mauvais traitement. Je devais, cependant, y revenir une semaine plus tard pour un autre examen en gynécologie. J’ai pris rendez-vous, mais j’ai immédiatement refusé d’avoir affaire à ce gynécologue. La semaine suivante, le chef de département s’est excusé pour l’examen de la semaine précédente. C’est le chef du département de gynécologie qui a fait mon 2e examen. J’ajoute que pour le 1er gynécologue « il n’y avait rien là », mais l’infirmière avait constaté que mon taux de coagulation sanguine était « anormal » et c’est elle qui m’a dit qu’elle préférait que je revienne une semaine plus tard. Encore une fois, une infirmière était plus humaine et plus professionnelle que son « patron » gynécologue.

コメント


bottom of page