top of page

Je suis repartie et je n’ai plus jamais osé faire les démarches pour la ligature

En 2010 j’ai décidé de demander la ligature des trompes, j’avais 38 ans à l’époque et je ne désirais plus d’autres enfants. J’ai eu une fille et j’ai eu recours à l’avortement 3 fois dans ma vie par la suite.


Le médecin qui m’a reçu en consultation m’a sermonné sur mon choix et m’a refusé catégoriquement l’intervention, stipulant que mon conjoint avait 10 ans de moins que moi et qu’il n’opérait pas des femmes qui reviendront plus tard pour demander un « rebranchement ».


Il a été très arrogant et autoritaire avec moi. Quoique je lui dise, pour lui, il n’en était pas question.


Je suis repartie et je n’ai plus jamais osé faire les démarches pour la ligature. 


En 2010, j’ai décidé de demander la ligature des trompes, j’avais 38 ans à l’époque et je ne désirais plus d’autres enfants. J’ai eu une fille et j’ai eu recours à l’avortement 3 fois dans ma vie par la suite.

Le médecin qui m’a reçu en consultation m’a sermonné sur mon choix et m’a refusé catégoriquement l’intervention, stipulant que mon conjoint avait 10 ans de moins que moi et qu’il n’opérait pas des femmes qui reviendront plus tard pour demander un « rebranchement ». Il a été très arrogant et autoritaire avec moi. Quoique je lui dise, pour lui, il n’en était pas question. Je suis repartie et je n’ai plus jamais osé faire les démarches pour la ligature.

Comments


bottom of page