top of page

J’ai eu 2 ans de séquelles

Pendant le travail, à mon premier accouchement, une résidente me posait toujours la même question à intervalle régulier en me mettant de la pression pour « percer la poche des eaux » dans le but d’accélérer le travail (qui allait très bien). L’infirmière me disait que je pouvais refuser. J’ai refusé toutes les fois où elle me l’a proposé. Cependant, à un moment donné, vers la transition, j’ai accepté, car je pense que j’étais à bout et elle me promettait que ça irait vite et mieux. Finalement, je crois que c’était juste pour se pratiquer à l’intervention. Cela a accentué ma douleur exponentiellement, n’apportant aucunement une accélération, juste des douleurs atroces. Je n’avais pas de péridurale. De plus, lors de la phase de poussée, le médecin est arrivé et il m’indiquait où pousser en mettant ses doigts dans mon vagin et en poussant vers le bas (mettant beaucoup de pression pendant 2 heures sur mon périnée déjà sollicité à son maximum. J’avais alors demandé la péridurale à ce moment, elle m’a été refusée. J’ai poussé plus de 2h à froid en me faisant pousser dans le vagin constamment par le médecin. J’ai eu 2 ans de séquelles (douleurs lors des relations sexuelles, douleurs en général, peurs de revivre l’accouchement, etc.) Quand mon bébé est sorti, mon conjoint a demandé qu’on me retire le soluté qui m’avait été mis pour me donner des nutriments (c’est ce qui nous a été dit). L’infirmière a refusé disant que dans le soluté, il y avait des accélérants à contractions. Pendant mon accouchement, les contractions étaient si fortes, que les moniteurs ne pouvaient en montrer l’exacte intensité (le signal dépassait les mesures indiquées). J’avais donc un soluté de pitocin depuis un très long moment alors que j’avais des contractions normales, très efficaces et que mon accouchement a connu un très bon rythme (12h pour BB1, tout à fait dans la norme) et que sur ce 12h je n’en ai passées que 8h à l’hôpital (le reste c’était chez moi). De plus, je le rappelle que c’était un accouchement sans péridurale…Jamais je n’ai eu d’indications sur le fait que je recevais ce médicament pour « augmenter » mes contractions. J’ai tellement eu mal…Mon conjoint s’est fâché et a indiqué son mécontentement. L’infirmière a conservé une attitude très bête, fermée et s’est occupée mécaniquement de mon bébé.

Comentarios


bottom of page