top of page

Elle est sortie sans rien me dire et 6 hommes sont rentrés avec une civière

Enceinte de mon premier bébé en 2013 ma date d’accouchement était prévue pour le 3 avril 2014. Je suis immigrante depuis 9 mois lors de mon accouchement. Suivi par un médecin à 06.8. Arrivée à 41 semaine le médecin décide de me déclencher artificiellement par du syntocinon. Je rentre alors en travail spontanément la veille du rendez-vous. Admise à 06.8 à 19h, un examen vaginal a été effectué à 23h et là je commence à contracter (travaille actif), une médecin est venue avec 2 étudiants hommes, là je demande que je sois examinée par un seul médecin à la fois et non pas les 3 à la fois, la fille s’est fâchée puis elle m’a dit : « moi je ne suis pas médecin », alors que je lisais sur leur carte qui est le médecin et qui est étudiant, j’étais vulnérable à ce moment-là, j’avais beaucoup mal et je ne pouvais pas lui faire face, alors j’ai rien dit. L’étudiant, bien sûr, ne sait pas que ce qu’il touche, il ne trouve pas quoi dire donc il n’a pas pu me donner le résultat de mon examen vaginal. À ce moment-là, la médecin présumée m’a dit : « c’est le même toucher madame !!!»  Elle m’a vraiment pris pour une illettrée chose qui m’a profondément blessée. À 00h, elle est partie. Je n’ai pas revu personne jusqu’à 4h du matin, alors que je contactais chaque 2 minutes, l’infirmière venait voir juste le monitorage et elle repart, un certain moment je la suppliais pour appeler les médecins pour un examen vaginal vu que je savais que j’ai avancé (je suis sage-femme dans mon pays), l’infirmière m’a avoué que les médecins ne veulent pas venir m’examiner et que je ne vais pas accoucher avant 12h du lendemain !!! Ils disent que je suis une patiente difficile et, la meilleure, ils ont écrit ça en gros sur mon dossier (malade difficile) alors que je ne sais même pas ce que je leur ai fait. Vers 5h je décide que je vais m’examiner moi-même vu que personne ne veut le faire. J’étais dilaté à 8cm tête bien descendue, là je sors carrément dans le corridor et je cherche moi-même ces médecins-là, il y en a une qui m’a suivie, elle m’a examiné. Surprise par la dilatation de mon col, elle décide de rompre la poche, je dis non pas avant de me faire la péridurale, là elle m’annonce que le médecin anesthésiste est au bloc opératoire, j’étais fâchée, car c’est à cause d’eux que je suis dans un état psychologique pareil.

Commenti


bottom of page