top of page

Elle a dit à l’infirmière qu’elle désirait partir pour son party de Noël malgré mon état

Le premier gynécologue: à son bureau, il était bête, je posais des questions sur ma condition inquiétante au col de l’utérus (traitement à l’azote). Il ne me répondait pas. Puis, lors de l’examen, sans aucun avertissement (je ne le voyais pas), il a rentré le spéculum à froid, brutalement. J’ai eu mal, j’ai poussé un petit cri, il s’est impatienté en me disant que je me plaignais pour rien, que ça ne faisait pas mal, car le vagin ne contenant pas de systèmes nerveux. Aussi, il m’a demandé si j’avais déjà eu une grossesse: je lui ai répondu que non. Il m’a alors dit que j’avais pourtant de gros mamelons noirs d’une femme qui a eu plusieurs enfants (bonjour complexe…). La deuxième était celle qui a fait mon suivi pendant ma grossesse: il y a eu plusieurs irrégularités pendant la grossesse, mais je ne trouvais personne d’autre qui faisait des accouchements. J’ai eu des complications dans les deux derniers mois, hospitalisation, mais elle restait hautaine, condescendante et sans aucune sensibilité, mais bon… le jour de l’accouchement, elle a dit à l’infirmière qu’elle désirait partir pour son party de Noël malgré mon état qui se dégradait. Finalement, le fœtus était en détresse, j’ai eu une césarienne d’urgence, le 26 décembre, faite par un gynécologue hors pair et très professionnel. Je l’ai revue le lendemain, pour le suivi. Encore aucune écoute, j’ai fait un délire suite à la prise de Démérol dont je suis allergique. Aucune écoute, elle a poursuivi le traitement. Lors de l’examen de mon fils prématuré, elle l’a tâté en disant en riant: wow, faible en matières grasses. J’étais déjà inquiète par l’état de mon fils, et amortie par les médicaments, j’ai pleuré, s’en était trop. Ma sœur qui était infirmière dans cet hôpital a fait une plainte officielle, je ne sais pas si la plainte a été acheminée au Collège des médecins. Ici, il s’agissait peut-être plus d’incompétence que de de VOG, je ne sais pas comment le voir. Mais c’est une expérience qui a malheureusement teinté ma seule expérience d’accouchement. Autre cas, mais pas de VOG, un chirurgien qui m’a mis une mèche pour un sinus pilonidal, une mèche inutilement trop longue de l’avis de spécialiste, j’ai eu tellement mal, insupportable: il était reconnu pour son sadisme.

Comments


bottom of page