top of page

Après ses menaces, son agressivité et le manque de confiance qu’il avait en ma capacité d’accoucher,

J’ai porté plainte contre un obstétricien qui a manqué d’éthique, a obtenu mon consentement à une césarienne par coercition, sous la peur et la menace, sans raison médicale valable, alors que j’étais dans une situation de grande vulnérabilité. Ceci m’a causé des préjudices moraux et psychologiques. Voici comment cela s’est déroulé : Nous avons rencontré le Dr pour la première fois lors de ma dernière échographie pour dépassement de terme (41 semaines). Mon bébé et moi étions en parfaite santé, nous venions de passer les tests cardiaques. Lors de l’échographie, le Dr en voyant le poids supposé de mon bébé (4,7kg), nous a dit que « si j’étais sa patiente, il me programmerait directement un rendez-vous pour une césarienne le surlendemain ». Il m’a dit : « je n’en ai rien à faire de l’expérience vaginale », que l’important pour lui était de sortir le bébé sain et sauf, que je risquais de rendre mon enfant handicapé, d’avoir une hémorragie, etc. Suite à ce rendez-vous, j’ai signé un document dans lequel il nous avait indiqué ses recommandations. Le soir même, notre sage-femme nous a expliqué que la recherche scientifique contredisait ses propos et qu’une césarienne n’était pas systématique lorsque le bébé avait un poids suspecté élevé. Nous nous sommes alors accordés pour un déclenchement et un accouchement par voie basse. 2 jours plus tard, nous avions rendez-vous vers 7h du matin. Tout se passait bien. Les obstétriciens m’ont examinée le matin, m’ont dit que mon bassin était assez large, que nous allions faire en sorte que je puisse accoucher par voie vaginale et que s’il y avait un problème, alors peut-être qu’une césarienne serait envisagée, mais que nous ne pouvions pas le savoir tant que le travail n’avait pas commencé. En soirée, vers 21h alors que je commençais seulement à avoir des contractions Le Dr est entré tout à coup dans la salle d’accouchement, est resté debout, ne nous a pas salué et s’est adressé uniquement à moi en me regardant droit dans les yeux, de manière agressive et directive : « Qui vous a dit de vous faire déclencher ? Vos sages-femmes ? », « vous comprenez les risques d’accoucher par voie vaginale ? Je vous avais pourtant dit d’avoir une césarienne, c’est complètement inconscient ! » et de me dire : « vous risquez de tuer votre bébé, de le rendre handicapé, de ne plus pouvoir avoir d’enfant, de faire une hémorragie, vous comprenez les risques ? ».

Comments


bottom of page